Daichi ~ Sora

Deux villes ... deux mondes différents ...
 
AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gensou l'illustionniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gensou Nara
~Juste une illusion~
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Gensou l'illustionniste   Lun 10 Nov - 13:36

Spoiler:
 

Qui suis-je ? Ça n'a pas grande importance. Où sommes-nous ? Ne vous en préoccupez pas, nous sommes là où personne ne nous trouvera. Mon but ? Vous ficher, tous autant que vous êtes, j'agis pour des gens dont vous ne soupçonnez même pas l'existence et je suis ici pour vous recenser. Ne vous inquiétez pas, vous serez relâché dès que nous aurons fini et vous pourrez retourner vaquer à vos petites occupations comme si rien ne s'était passé.


  • Faites moi confiance et répondez à mes questions sans broncher.

    Déclinez votre identitée.

    Nom : Nara
    Prénom(s) : Shiki mais je me fais appeler Gensou
    Surnom(s) : Gensou l'illusionniste
    Date et lieu de naissance : Je suis né un 15 Août il y a 20 ans maintenant à Daichi
    Taille : 181 cm
    Poids : 67,5 kg
    Couleur des yeux : Bleu
    Couleur des cheveux : Bruns
    Territoire : Sora
    Signes particuliers : J'ai plusieurs cicatrices en tout genre sur quelques parties de mon corps mais je ne les affiches pas en général.

  • Très bien, c'est noté, passons aux choses sérieuses.

    Racontez moi l'histoire de votre vie :
    Depuis tout petit je suis passionné par les art occultes et la magie. Ma mère, ainsi que ma grand mère, étaient toute deux médiums et je les admirais vraiment. Malheureusement, je ne me suis jamais découvert aucun don, cela devait être réservé au filles dans notre famille mais je suis fils unique. Ça ne m'as pas empêché de tenter quelques petits tours de passe passe avec du matériel improvisé, parfois mes expériences tournaient à la catastrophe et j'en garde encore quelques marques. Si ce n'était pas mes expériences qui me sautaient à la figure, c'était quelques habitants de Daichi qui me tombaient dessus, ne supportant pas mon habileté à les faire tourner en bourrique.

    Lorsque j'eus à peu prêt dix ans, ma mère profita de mon absence pour mettre fin à ses jours, je l'avais déjà surprise en pleine tentative mais n'avais jamais trouvé le moyen de l'aider, ce fut alors ma grand mère à la santé fragile, atteinte par le poids des années -on ne vie pas longtemps à Daichi- qui s'occupa de moi. J'avais affiné mes technique et je ne me moquais plus de mon public, je devenais de plus en plus sérieux dans l'art de l'illusion et j'arrivais à rapporter quelques vivre à la maison. Puis un jour, alors que je revenais d'une de mes nombreuses prestations, je vis ma grand mère discuter avec un homme, il était portait un manteau crasseux mais celui-ci cachait des vêtements propres et vraiment beaux. Ma grand mère se força un peu à sourire en voyant que j'étais arrivé et l'homme s'adressa directement à moi pour me dire que j'avais été choisi pour monter avec lui à Sora. Ma mère m'en avait très peu parlé mais m'avait toujours dit que si j'avais la chance un jour de pouvoir y allez il faudrait que je la saisisse sans réfléchir... Sans réfléchir, c'était ne pas penser à ce que deviendrait ma pauvre grand mère sans moi. Je n'eus pas le temps d'y penser, je n'avais visiblement pas le choix. J'avais simplement pu préparer quelques affaire, rassembler un peu de matériel auquel je tenais car ils étaient les témoins de mes débuts et d'embrasser ma grand mère avant d'être emmené.

    Ah mais assez parlé de mon enfance, c'est bien loin tout ça et puis ma grand m!ère est sans doute bien mieux où elle est maintenant, auprès de sa fille. Je vais vous raconter des choses bien plus intéressantes.

    Il y a 3 ans de cela- j'étais sur le territoire de Sora depuis 5 longues années- il fut convenu que je serais rendu dans une région particulière à Daichi à une date précise, un jour où devaient commencer de grandes fêtes

    Une curieuse mission officielle
    Je dois dire aussi que ce qui influença beaucoup ma détermination, ce fut de savoir que la mission pour laquelle on m'appelait à m'y rendre, avait un caractère quasi politique. J'étais fier, moi simple artiste, de pouvoir rendre un service à ma citée.

    On n'ignore pas que le plus grand nombre des révoltes qu'on a eu à réprimer dans cette région en particulier de Daichi, ont été suscitées par des intrigants qui se disent inspirés par le Prophète, et qui sont regardés par certains fanatiques comme des envoyés de Dieu sur la terre, pour les délivrer de l'oppression des Soriens qui se sont élevés.

    Or, ces faux prophètes, ces saints magiciens qui, en résumé, ne sont pas plus sorciers que moi, et qui le sont même encore moins, parviennent cependant à enflammer le fanatisme de leurs coreligionnaires à l'aide de tours de passe-passe aussi primitifs que les spectateurs devant lesquels ils sont présentés.

    Il importait donc au conseil de Sora de chercher à détruire leur funeste influence, et l'on comptait sur moi pour cela. On espérait, avec raison, faire comprendre aux fanatiques, à l'aide de mes séances, que les tours de leurs magiciens ne sont que des enfantillages, et ne peuvent plus, en raison de leur naïveté, représenter les miracles d'un envoyé du Très-Haut ; ce qui nous conduisait aussi tout naturellement à leur montrer que nous leur sommes supérieurs en toutes choses.

    Il ne me suffisait pas d'amuser mes spectateurs, il fallait aussi, pour remplir le but de ma mission, les impressionner, les effrayer même par l'apparence d'un pouvoir surnaturel.

    Mes batteries étaient dressées en conséquence : j'avais gardé pour la fin de la séance trois truc qui devaient achever d'établir ma réputation de sorcier.

    Bon, comme tout le monde, certains faits ont dû marquer votre vie décrivez m'en un en détail :

    Le soir de ma représentation officielle dans cette région particulière de Daichi, l'un des anciens noble du secteur organisa une réception en l'honneur de ses hôtes Soriens et y convie les personnages les plus importants de sa "tribu".

    Les assistants furent émerveillés. Toutefois quelques-uns d'entre eux faisaient rouler les grains de leur chapelet avec une vivacité qui témoignait d'une certaine agitation de leur esprit; le prêtre-magicien fronçait le sourcil sans mot dire. Je vis qu'il machinait quelques mauvais tour.

    - Je crois maintenant à ton pouvoir surnaturel, me dit-il, tu es un véritable sorcier ; aussi j'espère que tu ne craindras pas de répéter ici un tour que tu as fait sur ton théâtre.

    Et me présentant aussitôt deux pistolets qu'il tenait cachés sous ses vêtements :
    - Tiens, choisis-une de ces armes, nous allons la charger, et je tirerai sur toi. Tu ne dois rien craindre puisque tu sais parer les coups.

    J'avoue que je fus un instant interdit. Je ne pouvais avouer mon incapacité dans cette circonstance sans perdre le prestige qui s'était attaché à toutes les expériences de ma séance. Je cherchais un subterfuge et je n'en trouvais pas. Tous les yeux étaient fixés sur moi, et l'on attendait une réponse.

    Le prêtre était triomphant.
    L'ancien noble qui m'avait invité et qui savait que mes tours n'étaient que le résultat de l'adresse, se montra mécontent qu'on osât ainsi tourmenter son hôte ; il en fit des reproches au prêtre.

    Je l'arrêtai : il m'était venu une idée qui pouvait me sortir d'embarras, du moins pour le moment.
    M'adressant alors à mon adversaire :
    - Tu n'ignore pas, lui dis-je avec assurance, que pour être invulnérable, j'ai besoin d'un talisman. Malheureusement je l'ai cédé lors de la représentation.

    Le prêtytre se mit à rire d'un air d'incrédulité.
    - Cependant, continuais-je, je puis, en restant six heures en prière, me passer de talisman et braver ton arme. Demain matin, à huit heure, je te permettrai de tirer sur moi en présence même de l'assemblée qui est ici témoin de ton défi.

    L'ancien noble étonné d'une telle promesse, s'assura encore près de moi si cette scène était sérieuse et s'il devait convoquer l'assemblée pour l'heure indiquée.
    Sur mon affirmation, on se donna rendez-vous devant un banc de pierre.

    Je ne passai pas la nuit en prière, comme on doit le croire, mais j'employai deux heures environ à assurer mon invulnérabilité ; puis, satisfait de mon succès ; je m'endormis de grand coeur, car j'étais horriblement fatigué.

    Mmh... D'accord. Maintenant côté caractère, comment vous définiriez-vous ?

    Beaucoup me trouvent prétentieux mais je pense que j'ai le droit de l'être devant certains petits esprits. Je ne me prend pas pour quelqu'un de supérieur mais je sais au dessus de qui je peux me placer. Je ne suis pas quelqu'un de facilement manipulable en général je suis ma propre voix sauf si je trouve de l'intérêt personnel à ce que l'on me propose. On me trouve souvent froid mais ne le deviendrez-vous pas vous même en apprenant que vous n'êtes entouré que d'hypocrites qui n'en veulent qu'a votre art et à ses astuces ? Je ne me suis jamais fait de véritables amis et je sais que ceux qui restent autour de moi ne sont là que pour profiter de mon prestige. Je ne m'en plaint pas vraiment mais je ne considère aucun d'entre eux comme étant mes amis, sans exceptions pour ceux qui le seraient peut-être vraiment. Je suis le genre de personne qui s'intéresse presque uniquement à son art et ne laisse que très peu de place à tout autre chose.

    Eh bien ! Dites moi maintenant pourquoi êtes-vous sur ce territoire ? Si si je vous assure j'ai besoin de le savoir :

    Je suis originaire de Daichi, même si beaucoup ont du mal à y croire, il faut avouer que je ne l'affiche pas non plus. Lorsque j'étais enfant, je fus remarqué par quelques espions de Sora lors de mes représentations. Par la suite, ils continuèrent à me surveiller, sans doute pour voir ma progression dans mon art mais je n'en savais rien. Ce n'est que le jour ou j'ai découvert un homme qui parlait avec ma grand mère - celle qui m'élevait- que l'on m'expliqua que j'avais été retenu grâce à mon talent d'illusionniste pour me rendre à Sora, la grande citée dans le ciel. Au début je craignais de laisser ma grand-mère fragile, seule à Daichi mais ce fut elle qui me convainc et je n'appris qu'après que je n'aurais de toute façon pas eu le choix. Cela fait donc pas mal d'années maintenant que je vie à Sora, je me débrouille plutôt bien, mes représentations se passent généralement à l'Ikou mais il m'arrive d'en faire quelques-unes en place public pour le plaisir de tous. Je ne parle pas de mon passé à Daichi, c'est loin tout ça.

    Et vos capacités alors ? Vous savez bien de quoi je veux parler, vos aptitudes spéciales ?

    Comme je vous le dis depuis le début, j'excelle dans l'art de l'illusion, on m'a déjà qualifié de pas mal de choses, magicien, sorcier, fils du diable ou encore marchand de rêves, chacun me voit comme il le veut ce n'est pas ce qui m'importe. Je ne me fais pas passer pour un Dieu -sauf une fois- ou quel qu'autre chimère du genre, je ne suis qu'un homme qui manipule l'esprit des gens avec d'astucieuses expériences. Cela me permet de gagner ma vie et de me faire une place à Sora où, au départ, je n'avais pas demandé à être mais si l'on veut y rester il faut montrer son talent à la citée toute entière.

  • Hé ! Vous là-bas ! Qui êtes-vous ?

    Age : 22 ans
    Sexe : Masculin
    Niveau de RP : 6 ou 7/10
    Personnage sur votre avatar et sa provenance : Yagami Light de Death note
    Comment êtes-vous arrivé ici ? Le staff parle beaucoup
    Votre avis sur le forum : Pas une ride ^^ et c'est tant mieux
    Un commentaire ? rien à ajouter

    Tout me semble correcte, nous allons vous détacher et vous laisser partir mais avant j'ai besoin d'entendre le mot de passe. Vous le connaissez, il s'est glissé quelque part dans le règlement, allez encore un petit effort et vous retrouverez votre liberté.


    Je vous écoute : OK by Bakura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gensou l'illustionniste   Lun 10 Nov - 21:48

Bienvenue parmi nous!

C'est une bonne fiche je pense que le Maître du Jeu n'y trouvera rien à redire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Admin
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Gensou l'illustionniste   Mar 11 Nov - 9:48

Bienvenue parmi nous jeune Illusionniste
Ce fut un plaisir de lire ta fiche! vivement la suite de ton histoire

FICHE VALIDEE

Et te souhaite un bon amusement sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daichi-sora.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gensou l'illustionniste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gensou l'illustionniste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recolorisations by Gensou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daichi ~ Sora :: Là où tout commence :: Les populations :: Personnages à adopter-
Sauter vers: